Vous êtes ici : Accueil > Le désamiantage > Les déchets

La gestion des déchets issus du désamiantage


Les déchets d'amiante sont générés lors des travaux de désamiantage des flocages notamment, ou lors de la démolition de bâtiments en contenant.

Ces déchets sont des déchets dangereux et sont pour cela soumis à des réglementations spécifiques que doivent suivre les entreprises spécialisées qui ont été formées pour intervenir sur les chantiers de retrait d'amiante.


Deux catégories de déchets d'amiante

Il faut savoir que les déchets d’amiante sont de deux catégories, et que selon ces catégories, ils doivent être traités différemment :

  • D’une part, on trouve ceux contenant de l’amiante libre,
  • d’autre part ceux contenant de l’amiante lié.

Quelle que soit la catégorie des déchets, leurs conditions d'emballage et de transport sont soumises à une réglementation très stricte nécessitant de faire appel à un professionnel du désamiantage. Une étiquette doit, notamment, figurer sur l’emballage pour que ce dernier soit clairement identifiable.

Les déchets libres

On trouve ici les déchets provenant de matériaux friables, ceux de matériels et d'équipements utilisés sur les chantiers de désamiantage, comme par exemple :

  • les sacs d'aspirateurs,
  • les filtres d'extracteurs ou d'aspirateurs,
  • les poussières et débris, qui peuvent émaner de chantiers de retrait de matériaux non friables.

C'est le caractère volatil de ces déchets qui en fait leur dangerosité pour l'homme et l'environnement. Ils doivent être conditionnés dans de grandes enveloppes étanches, elles-mêmes contenues dans des récipients de grande capacité portant un bordereau de suivi de déchets d’amiante.

Les déchets liés

Cette catégorie comprend tous les déchets de matériaux qui ne sont pas friables, exception faite des poussières et débris. Du fait de leur faible dangerosité pour l'homme, ces déchets peuvent être éliminés dans des installations de stockage de déchets non dangereux.

Le transport des déchets

Un protocole de sécurité doit être établi avec l'entreprise tierce en charge du transport des déchets amiantés. Les mesures à prévoir dans ce protocole dépendent de la nature des déchets :

  • Pour les déchets libres : le respect du règlement transport des matières dangereuses par route (TMDR),
  • Pour les déchets liés : un emballage et un conditionnement évitant la dispersion de fibres pendant la manutention, le transport et le déchargement.

Sachez également qu'en cas d'entreposage temporaire, les lieux de transit doivent être autorisés par la préfecture si la quantité de déchets est supérieure ou égale à une tonne, et doivent simplement être déclarés à la préfecture pour des quantités inférieures.

L'élimination des déchets amiantés

Après l'obtention d'une autorisation, les déchets amiantés doivent être confiés à des centres de traitement compétents. Leur élimination va ensuite dépendre de la nature des déchets :

  • Les déchets libres doivent être éliminés par un procédé de vitrification (torche à plasma), ou par enfouissement dans des installations de stockage des déchets dangereux.
  • Les déchets liés doivent aussi être éliminés par vitrification (torche à plasma) ou l’enfouissement en centres spécialisés qui seront utilisés pour leur neutralisation et leur stockage.

Attention : notez que depuis l’arrêté du 12 mars 2012 relatif au stockage des déchets d’amiante, les déchets liés ne peuvent plus être éliminés dans des Installations de Stockage de Déchets Inertes (ISDI ou ex-classe 3). Ils devront être orientés vers des Installations de Stockage de Déchets Non Dangereux (ISDND ou ex-classe 2) disposant d’alvéoles dédiées.