Vous êtes ici : Accueil > L'amiante > Prévention et protection

La prévention et la protection des travailleurs de l'amiante


un travailleur avec un masque de protectionMalgré l’interdiction de l’amiante en 1997, on trouve encore aujourd'hui de très nombreux lieux contenant des matériaux contaminés.

Pour cette raison, il est impératif de protéger les personnes en contact et de procéder au démantèlement des produits contenants des fibres de ce minerai, et ceci avec d'autant plus d'intensité que les travailleurs du secteur sont les plus exposés aux dangers de l'amiante.


La protection des travailleurs en contact avec l’amiante

Il a été définie une valeur limite d’exposition, fixée à 0,1 fibre/cm3/heure, ne devant pas être dépassée.

Si des personnes risquent d’être exposées, les protections respiratoires sont obligatoires, et tous les travailleurs en contact avec l’amiante bénéficient d’un suivi particulier et connaissent les dangers et précautions à prendre.

Les travaux d'entretien ou de maintenance

Il existe des travaux pour lesquels les salariés peuvent être en contact avec de l'amiante, par exemple lors de travaux sur un flocage, un calorifugeage ancien, ou sur des éléments en amiante-ciment.

Dans ces cas, il est nécessaire de prendre des mesures de prévention et, quand cela est possible, le poste de travail sera aménagé et équipé de dispositifs de ventilation et de captage des poussières spécialement adaptés.

Les chantiers de désamiantage

Dans le cas où des matériaux contenant de l'amiante sont détectés et qu’il existe un risque de dégagement de fibres, deux solutions peuvent être envisagées :

  • le confinement, pour stopper les émissions de fibres, mais c’est une solution provisoire.
  • le retrait pur et simple des matériaux.

Ce sont des professionnels qui procèdent à l’évaluation du risque et décident de la méthode la plus appropriée pour décontaminer une zone. Pour chaque chantier, ils prennent en compte la configuration générale du lieu, la surface à traiter, la nature du bâtiment et l'occupation des autres locaux dans le bâtiment.

C’est ainsi que sera créé le Plan de Retrait ou de Confinement (PRC) qui vise à émettre et disperser le moins d’amiante possible, que ce soit pendant ou après les travaux, et ce dans et autour de la zone de travail. Ce plan est ensuite transmit aux autorités administratives compétentes pour avis (médecin du travail, CHSCT ou, à défaut, délégués du personnel, inspecteur du travail, CRAM et OPPBTP).

Ressources utiles

Le site travailler-mieux.gouv.fr :